efa29d4d-2a2b-4a9e-9b7d-8e027a8c9c25
 
Rechercher

Détox de printemps : pour qui et pour quoi faire ?

Pendant l’hiver, le froid et le manque de lumière nous conduisent assez naturellement vers une nourriture réconfortante, souvent moins saine, plus grasse et en excès, et vers la couette plutôt que dans les salles de sport. (J'aurai écrit la même chose en 2020, mais c'est malheureusement encore plus vrai cette année 🤷‍♀️)

Résultat : les toxines s’accumulent dans le corps !!😖.

Alors au printemps, tout aussi naturellement, on a envie de faire un grand ménage et de réveiller son métabolisme. Une détox s’impose! Mais laquelle choisir et pour quoi faire ?

Vous avez sans doute lu des dizaines d’articles sur le sujet, foisonnants d'infos intéressantes souvent, contestables ou fumeuses parfois, ou encore contradictoires. Ici on vous vante les vertus des légumineuses, là où d’autres les proscrivent, certains ne jurent que par la cuisine crue, et d’autres vous conseillent des tartines de compléments alimentaires détoxifiants. On vous affirme un jour qu’il faut pratiquer le jeûne intermittent, et le lendemain que c’est mauvais pour l’organisme et fait perdre du muscle…

Comment s’y retrouver dans cette jungle d’informations ? La plupart de ce que vous avez lu n’est ni excellent, ni délétère pour votre santé. C’est seulement que cela dépend de chacun, de votre constitution physique et psychologique, de votre rythme de vie, de vos goûts et relation à la nourriture. Ce qui fonctionnera bien pour votre voisin en matière de détox ne sera pas forcément idéal pour vous. Car, en détox de printemps comme ailleurs, on est tous différents.


J’ai réuni ici pour vous mes 5 clés essentielles préférées à propos de détox, qui vous aideront j’espère à mieux comprendre de quoi on parle, et à vous nettoyer en profondeur et faire le plein de vitalité pour aborder le printemps, de manière très simple et accessible, et cela quel que soit votre profil…


1. Une détox ça sert à quoi au juste ?


Le corps sait naturellement se désintoxiquer, grâce à certains organes qui servent à éliminer les déchets de l’organisme. On les appelle les organes “émonctoires": le foie, les reins, les intestins, la peau, et les poumons.

Alors si vous avez une nourriture saine et équilibrée, que vous faites du sport régulièrement et que vous savez relâcher la pression, vous pouvez faire confiance à votre corps et à "votre médecin intérieur", comme disait Hippocrate, et arrêter de me lire :)

Mais comme souvent on vit plutôt dans des environnements pollués, stressants, sédentaires, avec une alimentation plus ou moins déséquilibrée et industrielle, on ingère beaucoup trop de toxines. Nos organes émonctoires arrivent à saturation, s’engorgent et vont finir par fonctionner au ralenti. C’est là que surviennent fatigue, infections et douleurs chroniques, prise de poids, problèmes digestifs, maux de tête... et à terme une maladie.

Les soulager en faisant quelques efforts sur son hygiène de vie va leur permettre de retrouver leur performance, de se débarrasser de certains petits maux hivernaux, et de renforcer les défenses immunitaires. Que vous soyez mince ou en surpoids, que vous soyez fan du petit déjeûner ou pratiquiez le jeûne intermittent du matin, vous n’aurez aucune difficulté à entendre, et à suivre ces conseils simples qui vous apporteront une bonne détox pour aborder les beaux jours en bonne forme!


2. Réduire ce qui encrasse


On diminue les mauvaises graisses, celles de la charcuterie, de la viande rouge, du beurre (surtout en cuisson!), des produits laitiers (surtout de vache)… Et on les remplace par des huiles végétales, Bio et de première pression, et autant que possible crues (olive, colza lin, sésame, en filet sur les plats, les salades…), des viandes blanches et du poisson, des produits laitiers de brebis, de chèvre ou végétaux.


On fait une vraie pause avec le sucre. C’est souvent l’effort le plus difficile, car le sucre est très addictif (davantage que la cocaïne! d’après les scientifiques). Mais c’est véritablement un poison pour le corps. Si c’est trop difficile de l’éliminer radicalement, de grâce lâchez-vous seulement au goûter. C’est le moins mauvais moment de la journée pour ça. Le matin il traumatise le pancréas et provoque le coup de pompe et la fringale (de sucre, encore) de 11H00, et le soir il va directement peaufiner nos petits bourrelets chéris.

Si l'OMS préconise de ne pas dépasser 25 g de sucre (naturel et industriel) par jour pour être en bonne santé, en France on en absorbe (consciemment mais aussi à notre insu) en moyenne 80g environ. Et vous ?...


3. Augmenter ce qui nettoie le corps et lui fait du bien

Partout on vous vend les mérites de tel ou tel légume ou fruit pour détoxifier, maigrir, rajeunir, etc…

A mon sens, ce qu’il faut surtout, c'est en manger plus !! en quantité, et en variété (et pas qu'en phase de détox d'ailleurs)… et avec le printemps il y en a vraiment pour tous les goûts.

Quelques petits rappels :

  • Cuisson à privilégier pour leur préserver un maximum de vitamines et de sels minéraux : al dente ! à la vapeur ou dans un wok avec un peu d’huile d’olive.

  • 3 à 5 portions par jour, vous le savez. Mais si vous mangez une salade faite de 2 radis, 2 tomates cerises et 1 carotte rappée, vous n’avez pas atteint les 5 portions mais 1, ha ha ! Généralement, 1 portion d’aliments correspond à l’équivalent du volume de votre poing.

  • Idéalement Bio et/ou issus de l’agriculture locale ; sans même parler des pesticides, aujourd’hui les légumes “classiques” se sont beaucoup appauvris en nutriments et vitamines, car ils sont malmenés : cueillis avant maturation, longs trajets depuis le champ jusqu’à l'assiette, entreposage dans des containers de stockage,…

  • Les fruits c'est bien mais c'est sucré (15 g dans une pomme, 6 dans une clémentine, 16 dans une petite grappe de raisin....). Et ils se mangent loin des repas. Oubliez la croyance populaire selon laquelle finir un repas par un fruit serait "healthy" ; au contraire, mélangé à ce que vous avez ingéré avant, il va fermenter dans l'estomac, provocant de l'inconfort digestif, et des déchets acides (source de nombreux soucis de santé, tels que douleurs articulaires, sinusites, sécheresses cutanées et eczéma, et j'en passe...).

Bouger !!

Et là je ne parle pas forcément d’aller soulever de la fonte (pas évident de toute façon, en ce moment...). Toute activité physique quotidienne, même simple, comme marcher rapidement pendant 30 minutes, sera bénéfique à votre détox. Car le mouvement est essentiel pour stimuler la circulation de la lymphe (ces 8 litres de liquide précieux dans notre corps qui transportent la plus grande quantité des déchets de notre organisme vers la sortie, et qui stagnent si on est trop sédentaire).


4. Donner un petit coup de pouce aux organes émonctoires pour les purger


Ma principale méthode est bien connue mais c'est tellement efficace, facile et pas cher, pourquoi aller chercher plus loin ? le jus d’un citron frais pressé dans de l’eau tiède, le matin à jeûn durant 3 semaines. En stimulant la production d’enzymes et de bile, le citron agit comme un bon drainage sur le foie.

De plus il est alcalinisant à cette dose, et contribue donc à réduire l’acidité corporelle dont je parlais plus haut. Mais attention, il renforcera cette acidité s’il est consommé trop fréquemment et régulièrement. Donc c'est une cure à faire 1 jour sur 2 seulement.


La sève de bouleau (ou “eau” de bouleau ; à ne pas confondre avec le “jus” qui provient des feuilles de l’arbre, rien à voir donc) est très intéressante aussi.

Récoltée au début du printemps, vous en trouverez donc de la toute fraîche à partir de fin mars. Elle est anti-inflamatoire, détoxifiante (en particulier pour les reins et le foie), et revitalisante (apports d’oligo-éléments et de minéraux), et relativement neutre en goût. On la prend en cure de 2 à 3 semaines, à raison de 200 ml/ jour, le matin à jeûn.

Choisissez-la au rayon frais et non-pasteurisée (qui dit pasteurisation dit cuisson, et donc transformation des qualités initiales d’une plante ; et ça n’est pas valable que pour le bouleau d'ailleurs).

Cette année, j'ai commandée la mienne chez végétal-water, qui me parait sérieux et d'un bon rapport qualité-prix.

En cas de pathologies (allergies, insuffisance rénale, problèmes de thyroïde ou diabète notamment), recueillez au préalable l’avis de votre médecin.


5. Le jeûne


Je ne pouvais pas parler détoxification sans l'évoquer:) Car c'est la Rolls Royce de la détox! Il permet à la fois de laisser le système digestif se reposer, et d'aller déloger les toxines là où elles se trouvent principalement : dans nos stocks de graisse. Privé de nourriture extérieure, le corps déclenche en effet ce processus naturel : aller puiser dans ses réserves pour continuer d'assurer ses fonctions vitales, et vous suivre dans vos activités. Les toxines sont libérées au passage, puis filtrées par les organes émonctoires. A la sortie, il est purifié en profondeur et gagne véritablement en vitalité.

A pratiquer chez soi, ou en centre de jeûne au sein d'un groupe, c'est à vous de trouver le schéma qui vous convient. Mais si vous êtes en bonne santé (liste des contre-indications), et curieux.se, le printemps est la période idéale pour tester l'expérience !





0 commentaire